Aménagement

La forêt privée de l’Estrie : le bois et beaucoup plus

La forêt de l’Estrie couvre 78% du territoire. La petite forêt privée (moins de 800 hectares par propriétaire d’un seul tenant) occupe plus de 75% de celle-ci. La superficie moyenne médiane détenue par les 9,200 propriétaires est de 42 hectares tout près de la moyenne provinciale de 44 hectares.

La ressource forestière permet le maintien de près 1,600 emplois (1). Ces emplois sont occupés au niveau de la gestion, les services professionnels, les travaux d’aménagement forestier, la récolte, la commercialisation et le transport des bois. À ce chiffre il faudrait rajouter les emplois dans les usines de transformation (donnée non disponible).

Les résultats les plus observables de l’aménagement durable de nos forêts sont observables au niveau du transport des bois récoltés vers les usines et les cordées de bois en bordure des chemins ruraux. L’Estrie est la troisième région productrice de bois pour les territoires des Syndicats de producteurs forestiers et la deuxième pour les territoires des Agences de mise en valeur.

 

Volume – Estrie (2) Volume du Québec %
2017 (1) 829 900 6 170 700 13
2016 (1) 819 900 5 997 000 14
2015 (1) 712 700 5 175 300 14
2014 (1) 642 000 4 608 500 14

(1) La forêt chiffrée 2018, Fédération des producteurs de bois du Québec, bois vendus aux usines

(2) Territoire du Syndicat des producteurs forestiers du sud du Québec

L’Estrie produit 14 % des bois destinés aux usines. et occupe 10 % (1) de la superficie productive privée au Québec. Pour les années 2016 et 2017 la récolte estrienne était à 50% de la possibilité forestière. Il a place pour une augmentation des travaux d’aménagement forestiers durables sans nuire au capital forestier sur pied, il s’agit de récolter la croissance annuelle de nos forêts.

Pour en savoir plus, lisez Les retombées économiques de l’activité forestière de l’Estrie.

La forêt de l’Estrie supporte beaucoup plus que son industrie du bois et sa transformation.

Le tourisme

Plusieurs activités complémentaires issues du couvert forestier génèrent une activité économique importante. L’activité touristique régionale, dont le nombre de visiteurs et l’activité économique générée sont en constante progression (2), est en relation directe avec le couvert forestier. Les visiteurs prennent un plaisir évident à sillonner nos routes, admirer et profiter de nos lacs et gravir nos montagnes. Les paysages agro-forestiers rendant chacun de ces attraits uniques sont détenus par une multitude de propriétaires.

L’industrie touristique génère d’énormes retombées économiques (Tourisme Cantons de l’est (7)).

La symbiose entre la ressource forestière et l’activité touristique est unique et nécessaire. Elle peut paraître évidente, il faut simplement se le rappeler occasionnellement et en prendre conscience.

Les activités de chasse

 La chasse sportive est intimement liée à la forêt. Elle génère de nombreuses retombées économiques et une activité humaine intense. Les statistiques de la récolte 2017 pour les zones de chasse 4, 6 et 7 qui couvrent l’Estrie et un peu plus nous donne un aperçu de l’activité reliée à la chasse.

 

Zones 4, 6 et 7S Chevreuil (3) Dindon (4) Orignal (5)
Récolte 2017 17 745 3 884 772
Permis vendus 2017 n.d. n.d. 9 207
Estimation des permis (6) 53 200 12 500

(6) Calculé à partir des taux de succès provinciaux de 33% pour le cerf et 31% pour le dindon sauvage

Les activités de chasse en 2017 ont touché minimalement plus de 22 400 chasseurs qui ont enregistré un gibier. L’impact total est beaucoup plus important car, selon le type de chasse, le taux de réussite varie énormément. Les statistiques sont disponibles par zone pour l’orignal. Pour le cerf et le dindon en effectuant une estimation selon les taux de succès provinciaux on obtiendrait approximativement 75 000 chasseurs dans les zones de chasse 4, 6 et 7S.

Cette activité se pratique majoritairement en forêt privée, petite et grande.

La production acéricole

 La production de sirop d’érable est une activité économique importante en Estrie. La région se classe au 3e rang des régions productrices du Québec. En 2014, elle comptait 831 entreprises avec plus de 8,47 millions d’entailles. Plus de la moitié de la production estrienne est localisée dans la MRC du Granit qui compte 67% des entailles totales estriennes.

La production pour 2018 a été de 24,405 M livres soit 1,84 M gallons de sirop (8).

Flambée des couleurs

L’Estrie est un carrefour pour les festivals de couleurs automnaux. Plusieurs montagnes accueillent les visiteurs en septembre et octobre. Le festival le plus connu est la Flambée des couleurs au Mont Orford. Le Mont Ham et Owl’s Head organisent également des activités. Le mont Orford reçoit 80,000 visiteurs à lui seul qui viennent admirer notre forêt en mutation colorée.

La ressource forestière estrienne est présente au niveau de plusieurs activités commerciales et récréatives. L’impact de notre ressource forestière, bien que souvent sous le radar, n’en reste pas moins importante pour le développement de plusieurs pans de l’activité économique régionale.

 

Ken Dubé ing.f.

Sources

(1) La forêt privée chiffrée 2018, Fédération des producteurs de bois du Québec

(2) Tourisme Cantons-de-l’Est veut atteindre 1 G$ de retombées d’ici 2021, Ici estrie, 23 janvier 2018

(3)  Récolte de cerfs de Virginie par zones de chasse, MFFP

(4)  Récolte de dindons sauvages par zone de chasse, MFFP

(5)  Récolte d’orignaux par zones de chasse, MFFP

(6)  Taux de succès chasse au chevreuil, MFFP

Bilan de chasse au dindon sauvage, MFFP

(7)  Achalandage touristique en forte croissance dans la région, Estrieplus.com, 6 au 12 mai 2018

(8)  Fédération des producteurs acéricoles du Québec, Communiqué du 4 juin 2018