Taille de formation des arbres feuillus

TAILLE DE FORMATION DES ARBRES FEUILLUS

 

La taille de formation sert à corriger les malformations d’un arbre en supprimant les branches qui en déforment la cime et qui compromettent la poursuite de l’allongement de la tige selon un axe vertical droit.

La forme de la tige d’un arbre feuillu déterminera son utilisation future. La transformation en bois d’œuvre s’avère l’option financière et forestière la plus recherchée. La taille de formation jumelée à l’élagage, primordial en plantation, est un traitement essentiel pour atteindre ces objectifs.

Les arbres feuillus issus de plantations ou ceux en jeunes peuplements naturels sont sujets à divers qui auront une incidence marquée sur leur qualité future. On peut penser au dessèchement de bourgeons terminaux, au bris de la flèche terminale, la formation de branches gourmandes, etc.

La taille de formation s’avère essentielle en plantation de feuillus. La faible densité des arbres rend la présence de branches gourmandes, de plusieurs flèches terminales ou des défauts compromettant la qualité future des tiges quasi systématiques. La taille permet de produire des arbres de qualité sciage un objectif nécessaire pour optimiser les sommes investies.

En peuplements naturels, les défauts sont moins présents qu’en plantation car la densité est habituellement plus forte. La taille des tiges d’avenir touchera moins d’individus par hectare mais permet de rehausser substantiellement leur valeur future.

 

 

Élagage

L’élagage des arbres feuillus consiste à couper les branches basses sur le tronc pour augmenter la qualité de la bille de pied. En peuplement dense les branches basses disparaissent naturellement faute de lumière. En plantation ou en peuplement plus ouvert il est nécessaire de les élaguer. L’élagage doit s’effectuer lorsque les branches sont petites, idéalement lorsqu’elles ont moins de 2,5 cm de diamètre. L’élagage ne doit pas prélever plus de 33% de la cime verte, au-delà de cette proportion il en résulte un débalancement au niveau de la masse foliaire.

Essence Densité de tiges /ha CARACTÉRISTIQUES

COMMENTAIRES

Chêne rouge

150

– Investit beaucoup dans ses branches

– Produit fréquemment des pousses concurrentes

– Récupère très bien des tailles de rattrapage
Érable à sucre

150

– Croissance lente

– Développement fréquent de branches à angle d’insertion aiguë en milieu ouvert

– Éliminer les branches latérales les premières années pour forcer la croissance en hauteur
Cerisier tardif

200-250

– Croissance très rapide – Faire un suivi annuel car les branches peuvent grossir rapidement

– Éviter les tailles intenses, réagit en formant des gourmands,

– Retirer les branches infectées par le nodule noir

– Ne pas élaguer plus de 40% de la hauteur totale

Bouleau jaune

150-185

– Mauvaise dominance apicale

– Production de branches adventives

– Développement de port buissonnant en milieu ouvert

– En peuplement naturel de belle densité, l’élagage peut se pratiquer sur 50% de la hauteur

 

Période de réalisation

La période de réalisation doit éviter les grands froids hivernaux, les canicules estivales ainsi que la période de montée de sève en mars et avril. Les mois de mai et juin s’avèrent une période idéale pour procéder à ces travaux. L’exception sera la taille de branches plus grosses que quatre cm où la période automnale s’avère plus recommandée car il a peu de sève dans l’arbre et peu de spores de champignons sont présents ce qui réduit la possibilité d’installation de pourriture dans la blessure.

 

Ken Dubé ing.f.

Document complémentaire, Agence forestière de la Montérégie

Taille de formation et élagage de plants feuillus,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *